Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'entrée - Etapes du relooking : la préparation

Démontage des patères, main courante, appliques, cache prises et autres éléments qui ne sont pas très modes et qui vont gêner pour la peinture…

 

Rebouchage des trous de vis et du lambris pour ne pas que nous ayons des trous noirs de partout une fois la peinture blanche passée (c’est un peu trop voyant). Lors de cette étape, j’ai même élargi mon champ d’action aux différentes crevasses et autres défauts du lambris histoire que l’ensemble soit plus propre.

Produit : Rebouch’bois POLYFILLA Pot de 1kg

polyfilla.jpg

Conseil :

Pas besoin de prendre un si gros pot. Il n’y en a vraiment pas besoin de beaucoup. Perso, j’ai vu trop large mais comme je souhaite dans le futur refaire la porte de garage qui a de gros trous…

L’application se fait au couteau à enduire. Il suffit de reboucher les trous suffisamment proprement avec le couteau à enduire pour que cela ne fasse pas de gros pâtés et que l’étape de ponçage soit plus aisée.

L’avantage de ce produit c’est qu’il permet de reboucher les gros trous (jusqu’à 1 cm d’épaisseur) contrairement aux pâtes à bois plus classiques.

 

J’ai dû ensuite faire appel à Monsieur pour démonter le radiateur à eau : d’abord parce que je ne savais pas comment faire et puis parce que je n’en aurais pas eu la force (c’est dur de le faire seul… même quand on est un grand garçon musclé).

Conseil : Voici un lien très intéressant qui explique pas à pas comment on fait :http://www.bricoleurdudimanche.com/Fiches-Bricolage/plomberie-et-sanitaires/demonter-et-remonter-un-radiateur-de-chauffage-central-a-eau-chaude.html

24h après avoir posé le rebouch’bois, il faut le poncer à l’aide d’un papier de verre (moi, je me suis limitée au 80 mais l’idéal étant de fignoler au 120).

Ensuite, il faut griffer (passer très sommairement un papier de verre) rapidement le lambris (je ne suis pas sûre que ce soit indispensable mais dans le doute, je l’ai fait), nettoyer le mur (moi, je l’ai juste aspiré) et poser le fameux scotch pour ne pas en mettre partout (perso, je pense que c’est le plus chiant).

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Huile de coude & cie

Madame C. (39 ans), Monsieur A. (44 ans) mariés, 2 enfants. Nous sommes un couple passionné par la rénovation de notre maison achetée fin 2009. Malgré une apparence très classique et très simple, nous avons eu le coup de cœur pour cette maison et son jardin « à l’anglaise » (n’est-ce pas ainsi que l’on nomme les jardins fournis, peu structurés mais tellement champêtres et romantiques dans lesquels on se sent si bien ? ;) ). La maison était saine, mais en termes de décoration et d'aménagement, elle ne nous convenait pas du tout. Elle était très clairement dans son « jus ». Néanmoins, nous avons su entrevoir le potentiel de cette bâtisse des années 50 et nous avons adoré nous approprier ces lieux dans lesquels 3 familles étaient déjà passées, qui avaient une histoire : une maison de Famille ! C’est ainsi que nous nous sommes lancés, malgré des emplois du temps surchargés, dans cette rénovation. Et comme nous n’en avions pas assez, nous nous sommes découvert une autre passion : le bois. De la rénovation d’une maison, nous avons bifurqués vers la rénovation de meubles anciens. Nous ne sommes pas des professionnels et nous n’avons pas la prétention de les remplacer. Mais nous sommes curieux et tenaces. Nous nous inspirons, nous cherchons, nous étudions, nous prenons conseil auprès de notre entourage et nous y arrivons. Alors, oublions que ça peut prendre du temps, que nous ne savons pas forcément faire, que nous ne ferons peut-être pas bien du premier coup et… LANÇONS-NOUS ! Ce sont ces projets de travaux, de décoration, de rénovation de meubles, que nous allons vous présenter dans ce blog. Et si notre humble expérience peut en aider certains d’entre vous, tant mieux !
Voir le profil de Huile de coude & cie sur le portail Overblog

Commenter cet article