Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'entrée - Etapes du relooking : la peinture

Viens donc le moment fatidique du premier coup de pinceau et de rouleau (j’ai dégagé les angles et les rainures du lambris au pinceau puis passage du rouleau). Une fois ce dernier fait, il faut se lancer !

 

Un conseil, ne faites pas comme moi, et faites tout au fur et à mesure (pinceau / rouleau) pour ne pas que les rainures et angles sèchent avant le passage du rouleau car une fois l’ensemble sec, ça se voit…

Ne paniquez pas si l’ensemble ne vous paraît pas suffisamment couvert car lorsque la peinture sèche, elle devient plus opaque.

Quoiqu’il en soit, le miracle ne se produit pas immédiatement… Suite à la sous couche, mon mur est devenu… jaune ! Et oui, un lambris de 20 ans (au moins), c’est sale et ça transpire… L

 

Passage donc de la 1ère couche de blanc (« monocouche » qui, comme son nom ne l’indique pas, ne veut pas dire « une seule couche ». Je l’ai appris à mes dépends…). J’ai choisi de la peinture à l’eau (acrylique) mais il paraît que la glycéro est plus couvrante.

Puis passage de la 2nde couche de blanc. L’idéal aurait été d’en passer une troisième mais le résultat me convenait. Pour du provisoire…

 DSC_0118.jpg

Descotchage… Moment crucial et périlleux…

Petit conseil : retirer au bout de 30 minutes (après la 2nde couche) le scotch pour qu’il se retire facilement et proprement. Munissez vous aussi d’un cutter au cas où votre couche de peinture serait trop épaisse. Cela permet d’avoir un rendu plus propre et un travail plus facile.

Pour notre part, le descotchage a mis en évidence la vieillesse et la saleté de nos tours de porte… Je les ai donc repeint en gris poivré.

DSC_0119.jpg

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Huile de coude & cie

Madame C. (39 ans), Monsieur A. (44 ans) mariés, 2 enfants. Nous sommes un couple passionné par la rénovation de notre maison achetée fin 2009. Malgré une apparence très classique et très simple, nous avons eu le coup de cœur pour cette maison et son jardin « à l’anglaise » (n’est-ce pas ainsi que l’on nomme les jardins fournis, peu structurés mais tellement champêtres et romantiques dans lesquels on se sent si bien ? ;) ). La maison était saine, mais en termes de décoration et d'aménagement, elle ne nous convenait pas du tout. Elle était très clairement dans son « jus ». Néanmoins, nous avons su entrevoir le potentiel de cette bâtisse des années 50 et nous avons adoré nous approprier ces lieux dans lesquels 3 familles étaient déjà passées, qui avaient une histoire : une maison de Famille ! C’est ainsi que nous nous sommes lancés, malgré des emplois du temps surchargés, dans cette rénovation. Et comme nous n’en avions pas assez, nous nous sommes découvert une autre passion : le bois. De la rénovation d’une maison, nous avons bifurqués vers la rénovation de meubles anciens. Nous ne sommes pas des professionnels et nous n’avons pas la prétention de les remplacer. Mais nous sommes curieux et tenaces. Nous nous inspirons, nous cherchons, nous étudions, nous prenons conseil auprès de notre entourage et nous y arrivons. Alors, oublions que ça peut prendre du temps, que nous ne savons pas forcément faire, que nous ne ferons peut-être pas bien du premier coup et… LANÇONS-NOUS ! Ce sont ces projets de travaux, de décoration, de rénovation de meubles, que nous allons vous présenter dans ce blog. Et si notre humble expérience peut en aider certains d’entre vous, tant mieux !
Voir le profil de Huile de coude & cie sur le portail Overblog

Commenter cet article