Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La chambre Mr/Mme - Le parquet !

Notre parquet est un parquet en chêne massif cloué sur les planches qui composent le plancher à l’étage.

 

Le ponçage !

Avant d’attaquer le ponçage, Monsieur et Papa L. on entreprit de « réparer » une jonction au sol qui était comment dire… « horrible ». en fait, nous avions une bande de plâtre peinte au sol séparant en deux le parquet (idem dans la chambre de Loulou).

Ils ont donc attaqués ce plâtre au marteau et au burin puis installé des lattes de bois qui, une fois poncées et vitrifiées avec le parquet étaient « nickels et invisibles ».

 

Le ponçage du parquet ! Sur les « bons » conseils de papa P., nous avons attaqué le parquet à la petite ponceuse à bande « à main » (oui « à main » !). L’objectif, ne pas faire des trous dans le parquet (cf mauvais souvenirs chez Papa P et Mimi avec les ponçeuses à disque) et pour faire des économies substantielles (c’est super cher à la location).

Boulot de dingue donc… même si selon papa P. en 2 jours c’était réglé !

 

ponceuse-bande.jpg3 semaines plus tard… avec une nouvelle ponçeuse plus « balaise », X bandes à poncer et le dos en miette, nous en avions fini de notre ponçage titanesque… Et oui, parce que pour ajouter à notre peine, nous avons décidé de poncer la chambre de Loulou (et ben oui, y a pas de raison !).

 

 

ponceuse-angle.jpgNe pas oublier les angles grâce à une petite ponceuse d’angle.

 


 

Bref, la prochaine fois, j’écoute les conseils (qui sont malheureusement arrivés trop tard) de ma copine D. et je loue chez www.locadom.com une ponceuse de compèt qui ne fait pas de trou et à un prix défiant toute concurrence (même pour les bandes) !

Quoiqu’il en soit, le résultat et à la hauteur de nos espérances, le parquet est sublime (malgré quelques petits défauts dus à son grand âge mais c’est ce qui lui donne tout son charme).

Donc les grandes étapes :

1.    Ponçage au gros grain (n°36) pour « arracher » un maximum. Il fallait au moins ça car le parquet était très sale et très vieux.BANDES-ABRASIVES.jpg

2.    Ponçage au grain moyen (n°80) pour uniformiser et là on commence à apercevoir le résultat ;-)

3.    Ponçage au grain plus fin (n°120). On aurait pu pousser le vice jusqu’au grain n°160 mais franchement… NON ! On en pouvait plus et puis franchement, il n’y avait pas d’intérêt à le faire).

4.    Aspiration minutieuse, nettoyage du parquet brut avec un linge humide.

5.    Ponçage rapide à la main avec la cale et le papier de verre (alors là, il vaut mieux être 2 parce que ça tue le dos et les bras). Pose de 2 heures.3m-cale-de-poncage.gif

6.    Passage du vitrificateur au rouleau (c’est plus facile mais attention à bien charger) avec entre chaque couche : le ponçage. C’est donc parti pour 1, 2 eeeeet 3 couches.SYNTILOR-Vitrificateur.jpg

 

quart-de-rond.jpgEn plus et pour combler des vides entre le parquet et les plinthes, on a ajouté des ¼ de rond pour « finir ».

 

Conseil 1 : nettoyer le parquet brut avec un linge humide permet de nettoyer la poussière puis de soulever toutes les échardes de bois qu’il faudra ensuite poncer à la cale.

Conseil 2 : il est important de poncer entre chaque couche car le vitrificateur durcit le bois et fait « rebiquer » plein de petites échardes. Donc si vous ne voulez pas marcher sur du papier de verre ben… faut poncer !

Conseil 3 : bien calfeutrer les pièces si on ne veut pas de la poussière dans toute la maison.

 


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Huile de coude & cie

Madame C. (39 ans), Monsieur A. (44 ans) mariés, 2 enfants. Nous sommes un couple passionné par la rénovation de notre maison achetée fin 2009. Malgré une apparence très classique et très simple, nous avons eu le coup de cœur pour cette maison et son jardin « à l’anglaise » (n’est-ce pas ainsi que l’on nomme les jardins fournis, peu structurés mais tellement champêtres et romantiques dans lesquels on se sent si bien ? ;) ). La maison était saine, mais en termes de décoration et d'aménagement, elle ne nous convenait pas du tout. Elle était très clairement dans son « jus ». Néanmoins, nous avons su entrevoir le potentiel de cette bâtisse des années 50 et nous avons adoré nous approprier ces lieux dans lesquels 3 familles étaient déjà passées, qui avaient une histoire : une maison de Famille ! C’est ainsi que nous nous sommes lancés, malgré des emplois du temps surchargés, dans cette rénovation. Et comme nous n’en avions pas assez, nous nous sommes découvert une autre passion : le bois. De la rénovation d’une maison, nous avons bifurqués vers la rénovation de meubles anciens. Nous ne sommes pas des professionnels et nous n’avons pas la prétention de les remplacer. Mais nous sommes curieux et tenaces. Nous nous inspirons, nous cherchons, nous étudions, nous prenons conseil auprès de notre entourage et nous y arrivons. Alors, oublions que ça peut prendre du temps, que nous ne savons pas forcément faire, que nous ne ferons peut-être pas bien du premier coup et… LANÇONS-NOUS ! Ce sont ces projets de travaux, de décoration, de rénovation de meubles, que nous allons vous présenter dans ce blog. Et si notre humble expérience peut en aider certains d’entre vous, tant mieux !
Voir le profil de Huile de coude & cie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Restauration parquet 03/07/2019 18:53

Demander toujours des conseils quand on est novice. C'est comme ça qu'on devient des pros.

Ponçage parquet Maison Carpentier Paris 10/12/2016 21:42

Merci pour ce compte rendu complet de travaux... et le matériel? Où l'avez vous eu.?